Orion's Land Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Amour froid

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Orion's Land Index du Forum -> Terre d'Orion (Serveur) -> Histoires RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tisonquichante
Kindov do Sanataka

Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2014
Messages: 13
Age: 17
Masculin

MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 10:47 (2014)    Sujet du message: Amour froid Répondre en citant

On dit que dans certain cas les mots sont le sang d'un homme.Dans mon cas cela est vrai, ce que vous allez lire est un passé que je veux oublier, ma mort et la renaissance d'un être nouveau.


Mon enfance n'a rien d'extraordinaire, j'ai grandis dans un petit village sur un autre continent. Je passais mon temps à éviter les coups de mon père alcoolique et à travailler pour payer sa consommation, ma mère gagnait tous juste assez d'argent pour nous nourrir et pour acheter le bois en prévision de l'hiver, elle travaillait au lavoir.
J’exécutais toutes sortes de corvées pour nos voisins qui faisaient fortune dans le commerces. Mon seul ami à été une sorte d'ermite, il vivait dans une grande maison dans le fin fond de la forêt. Il se nommait Chiron, d'un âge certain il passait ses journées à concevoir de nouvelles machines avec de la pierre rouge. Chiron m'avait pris sous son ailes, quand je ne travaillais pas il m'apprenait à utiliser cette pierre rouge, à lire et à écrire. A sa mort il me légua tous ses biens, ma famille m'obligea à les vendre, mais j'en gardais secrètement une petite partie, celle-ci me permit de ne pas travailler pendant un mois. Ce temps libéré je l'employais à explorer les environs. Plaines, montagnes et forêts n'avaient plus de secrets pour moi.


Du moins c'est ce que je croyais ...
A quelques lieu de chez moi se trouve un bosquet que je n'avait jamais vu, je n'ai pu le voir que grâce à un faible filet de fumée qui s'élevait en son centre, intrigué je me dirige vers cette fumée, comme je m'y attendait je trouve un feu de camp, mais là ou je fut surprit s'est devoir un fille de mon âge (19 été) au cheveux de jais, à son coté gauche reposait un sabre comme je n'en avait jamais vu, il était fin, tranchant et mortel mais il semblait émaner de ce sabre comme de sa propriétaire une sorte de grâce féline, dangereuse mais hypnotisante. Me voyant planté comme un piquet a l'entrée du bosquet, elle fut d'abord surprise, puis elle afficha un sourire amusé et m'invita à partager son repas. J'acceptais bien volontiers, une discussion formelle commença, ainsi nous échangeâmes nos noms et notre passé, et je savais qu'elle ne mentait pas, car nous ne pouvions mentir, c'était comme si cette rencontre avait une fin ... divine. Ce qui pour moi était inimaginable, car ma mère m'a toujours dit que les dieux était une invention de notre aumônier pour se faire payer à boire et manger à l’œil.
On se retrouvait chaque jours, nous discutions de tout et de rien, j'appris que son sabre qui m'avait tant intrigué était en fait un katana, issue d'une île où des peuples se disputait le contrôle de celle-ci.


Elle était une voleuse, et n'en éprouvais aucune honte, mais elle ne volait que le gens qui pouvait se passer de l'argent qu'elle volait. Elle voulue absolument visiter mon village, je ne pu refuser. Quand nous fûmes aux village, mes voisins était dehors, à discuter avec les autres personnes du village, quand je vit la panique sur son visage, et la haine dans le regard de mes voisins, il était trop tard. Mes voisins avait déjà promis une récompense à qui les aiderait pour tuer la voleuse qui les avait dérobé. Sous mes yeux mourra la femme que j'aimais, battue à mort par tous le village, motivé par l’appât du gain.
Je tombe à genoux prés de son cadavre, le regard vide, mes voisins me félicite et me donne une bourse. Morte, par ma faute, son regard sans vie fixé sur moi exprimait l'amour que nous éprouvions l'un pour l'autre, mais que nous n'avions jamais exprimé.La culpabilité me rongea pendant des heures, puis quand je n'ai plus eu de larmes à verser, la culpabilité laissa place à la haine et à la rage. Son katana était encore là, cette nuit-là, la lune se refléta dans un océan de sang.


Épuisé je m'écroule au sol, et je sombre dans le sommeil.
Un monde blanc, la neige battue par le vent et une sombre silhouette, sûrement un montagne, un peu plus loin. Soudain elle apparaît, se cheveux noir jurant avec la blancheur environnante . Je ne peux bouger, elle me regarde, me sourit tendrement. Un rugissement retentit et je me réveille. 
Étrangement apaisé, je rengaine le sabre, et décide de prendre les routes, mes pas me mène à une ville immense, les rues bourdonne et il est difficile de se déplacer parmi les foules. Me rappelant de nos conversations, je me dirige vers le port, et demande à partir vers l'île aux sabres et au peuples guerroyant. On me rit au nez ou on me fuis. Cette île se nomme Ophidia et elle est maudite dit-on. Qu'importe, je continue a chercher.


La seule personne voulant partir pour cette île est un marchant, un pirate en vérité, voulant piller Ophidia. N'éprouvant aucun scrupule, j'accepte l'offre d'emploi qu'il me propose, je serais un guerrier pour ce voyage. Nous naviguons vers l'ouest, le capitaine veut nous faire accoster à Solkein, où le montagnes nous cacherait des habitants, quand nous nous en approchons, on nous accueille à coups de canons, nous ripostons, mais ils visent mieux que nous, j'étais dans une barge d'accotement quand le boulet toucha la salle au poudres. S'en suivit une explosion monstrueuse, je fût brûlé et la barge fût détruite, il ne restait plus que des débris, mon dernier acte de conscience fût de m'allonger sur une planche, cela me sauva la vie, les courants marins me Mènent toujours plus au nord.


Le monde blanc, la neige battue par le vent et la montagne. Elle est toujours là, me sourit toujours et me regarde cette fois ci avec fierté et amour, mes jambes obéissent enfin, je m'approche d'elle tend le bras et lui caresse la joue, elle me prend la main, puis le rugissement retentit,et ce que j'avais pris pour une montagne bouge, une queue, des ailes, un cou, des pattes et une gueule se découpe dans le blizard. Un dragon ... blanc ? Soudain les mugissement du vent prennent la sonorité d'un nom, me sentant en paix je regarde le dragon puis mon aimée.


A mon réveil, je suis étendu dans un lit, emmitouflé dans des bandages. Un homme me regarde, il dit m'avoir trouvé sur la plage à l'est.
S'en suit une longue convalescence, seul l'homme me tien compagnie. Quand je retrouva enfin l'usage de la parole nous avons pu engager un semblant de conversation, il m'expliqua être le chef d'une petite communauté religieuse. De but en blanc il me propose de la rejoindre, de prendre un nouveau départ en laissant derrière moi mon passé. Je ne peut m’empêcher de répondre :
  "Mais qui vénérez vous ?
  - Nous vénérons le grand dragon blanc ...
  - Yasu ..."
Il me sourit, comme si ma réponse confirmait ce qu'il pensait, un mois plus tard j’étais Sanatien, tournant le dos à mon passé, seul le sabre sur le quel est gravé son nom : Amhul Dov Do Krah, il repose à mon coté gauche, le coté du cœur.
_________________
Je suis fou, mais qui ne l'est pas ?


Dernière édition par Tisonquichante le Mar 12 Aoû - 18:05 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 10:47 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thecatmax
Sahsunaar

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2014
Messages: 41
Age: 16
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Aoû - 17:33 (2014)    Sujet du message: Amour froid Répondre en citant

Eh beh ... Je ne sais pas pourquoi il n'y aucun commentaire ici ? Pourtant il avouer que ce texte a une des histoires les plus prenantes de cette rubrique ! (on regrette cependant le manque de couleurs, mais on peut largement s'en passer) ;)

Bref, je ne sais pas si une suite est prévue, mais je marque le sujet pour être informé des prochains messages ^^
_________________
--> Histoire RP <--








Revenir en haut
Skype
Mytruito


Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2014
Messages: 55
Age: 17
Féminin
Localisation: Heuu Nul part !

MessagePosté le: Mar 12 Aoû - 18:18 (2014)    Sujet du message: Amour froid Répondre en citant

Ces bien '-'
---------------
-Bien bien bien bien bien
-Tais toi !
-OK !
Copyright Borderlands 2 '-'
-----------------------
Bref je me tais oui je le repete ces bien
_________________
"Derrière un passée triste..se cache un beau futur "
(Mode Relax Actuellement Surprised)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:33 (2017)    Sujet du message: Amour froid

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Orion's Land Index du Forum -> Terre d'Orion (Serveur) -> Histoires RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com