Orion's Land Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Présentation des nolguts

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Orion's Land Index du Forum -> Les Clans -> Syndaril -> Recrutement de Nolgut
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
akiros
Kinbok do Syndaril

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2014
Messages: 54
Age: 17
Masculin
Localisation: Sur une étoile

MessagePosté le: Mer 23 Juil - 16:56 (2014)    Sujet du message: Présentation des nolguts Répondre en citant

Observant l'horizon, assit sur son tronc, Akiros regardais patiemment les embarcations approcher. Pas de stress, pas d'anxiété, juste du calme et de la sérénité. L voici, la proue fend la brume et c'est votre visage qu'il aperçoit ! Akiros saute depuis la cime d'un arbre et se réceptionne souplement devant le nouvel arrivant. Il vous regarde, soupèse vos capacités. Vous êtes perturbé, vous n'osez ouvrir la bouche car cela briserait ce paisible blanc. Soudain, ses lèvres se séparent et laissent s'échapper quelques mots : "qui - es - tu"


Alors vous vous présenter, vous donnez votre age , nom, d'où vous venez et pourquoi. Votre passé, et votre présent, et vous savez qu'en répondant correctement, vous construirez avec lui votre nouveau futur.


Vous parlez toute la nuit et a la fin de celle ci, vous savez si oui ou non, il vous accepte.


[EDIT : pour ceux qui ont pas compris, c'est ici que je désire avoir TOUTES les descriptions rp et hors rp vous concernant, si celles si sont absentes, incomplète ou juste inadmissible, vous serez malheureusement refusé.]
_________________
Ils l'ont fait car ils ignoraient que c'était impossible.


Dernière édition par akiros le Ven 25 Juil - 22:08 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Juil - 16:56 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
kizzame


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2014
Messages: 1
Age: 16
Masculin
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 23 Juil - 20:16 (2014)    Sujet du message: Présentation des nolguts Répondre en citant

Présentation IRL: 


Prénom: Pierre
Ages: 16
Hobbie: Jeux vidéo, manga, guitare électrique et surtout LE METAL !
Localisation: Auvergne
Signe astrologique: Verceau (pour ce que sa intéresse)


Place au rp ...


Je me nomme kizzame, malheureusement je ne me souvient plus très bien de mon âges malgré moi, je dirais environs 16 année de ma vie que je suis là dans ce monde sans aucun objectif, ni aucun but, je cherche la tranquillité, et le silence. Je suis plutôt calme et détendu, j'aimais me réfugier dans un coin paisible en haut des arbres, sentir l'air sur mon visage avant d'être ici, regardé le paysage au alentour et laissé derrière moi le royaume ... sombre ... :soupir: Je suis née dans se royaume, dans une famille de noble, mais ... c'étais trop pour moi ... Me faire ciré les pompes, ne jamais pouvoir sortir après le couché du soleil, ne mangé que des CHOSES RICHES ET ETRE LE CHOUCHOU DE TOUT CE RAMASSIS DE ... Pardonné moi, je suis fatigué. J'ai quitté toute cette vie, et j'ai erré dans les rues sales remplie de maladie, c'est à se moment là que les gardes et les gens me maltraité, me craché a la figure, m'envoyé de la nourriture à la figure, jusqu'au jours ... Ou je me suis levée j'ai pris la lame du garde et je les transpercé de mes propres mains, d'autre garde ont accouru et sont venu pour me tué. Moi qui n'aimé pas le sang, j'avais réussie a tué un homme ... Courant pour échappé au garde, je me suis réfugié dans une de ces embarcation, mais qui aurait cru que je me retrouverais ici, le hasard fait bien les choses héhéhé.


Mais maintenant je suis ici avec vous, vous m'avait l'air d'être une personne appréciable et digne de confiance, j'aimerais vous connaître plus et partager des aventures avec toi, mais dit moi j'ai entendu parlé d'un endroit nommé Syndaril, vous êtes au courant ou sa se trouve ? J'ai entendu dire que c'étais le paradis, en haut des arbres, reculé dans une foret, ou le vent souffle du levée au coucher sans interruption et qu'on entendait le bruis des oiseaux chantonné.


Il se fait tard allons nous couché, mon voyage ma vraiment fatigué.


Revenir en haut
Arssen


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2014
Messages: 1
Age: 22
Masculin

MessagePosté le: Jeu 24 Juil - 11:42 (2014)    Sujet du message: Présentation des nolguts Répondre en citant

Partie Hrp :

Prénom: Alexandre
Âges : 22 ans
Hobbie : Multiple, passionnant, et épique. 
Localisation : Région Lyonnaise
Kétufé dan ta life: Actuellement détenteur d'une licence en psychologie des plus inutile, je m'attaque au Master.


Vous voulez plus de renseignement ? Sa vie vous passionnent ? Venez le voir sur mumble, seulement 37€ la minute !




Partie Rp :



Un, Deux, Trois, Ophidia. Arssen se réveille, sa torpeur est-elle bien fini ? Ce sommeil qui lui parle, qui embrume le reste de sa journée, pourquoi ces nuits sont elles si peu reposantes ? Elle était si jolie au début ...




Un, Deux, Trois, Ophidia. Ce mot résonne encore dans sa tête, disparaît au court de la journée, reprenant sa tête et ses pensées il peut retourner à ses occupations. Elle était si jolie quand elle était en vie ...




Un Deux Trois Ophidia. Maintenant deux semaines qu'il était revenu, seul, les autres ce doutaient mais ne disaient mots. Ils n'avaient pas de preuves. Deux semaines aussi que ses nuits ne devenaient que cauchemar. Pourquoi avait-elle dû être aussi méchante ? Pourquoi tant de violence dans ses mots ...




Un, Deux, Trois, Ophidia. Ce mot c'était éclairci, comme tamiser par des nuits de répétition, il l'avait compris, il l'obsédait, Ophidia, qu'était-ce ?
La gifle avait été un accident.




Un, Deux, Trois, Ophidia. Le savant avait prêté ces livres gratuitement, il avait dû payer par la suite. Arssen sût enfin ce qu'était qu'Ophidia, une terre lointaine où danger rimait avec aventure.
Il avait sorti sa dague, pour lui faire peur, il n'avait pas prévu de l'utiliser.




Un, Deux, Trois, Ophidia. Il devait partir maintenant, les autres avaient retrouvé son corps, dans la nuit ils c'étaient diriger vers la cabane d'Arssen, pour le capturer, le faire avouer, pour faire le deuil. Mais il était déjà parti, sa barque fendait l'eau, tristement.
Elle avait peut-être un peu souffert, mais il était trop tard maintenant, c'était la dernière fois qu'elle prenait quelqu'un de haut grâce à son sang si noble …



Description du personnage :
Grand, comme tous ceux de sa race, élancé, comme tous ceux de sa race, imberbe, comme … Enfin vous avez comprit quoi, physiquement racé jusqu'à la moelle, on serait pas surprit de trouver une carte de pédigrée accroché à ses oreilles si inhabituel pour les mortels …
Loyal, enfin c'est ce qu'il dit, amical, enfin là aussi c'est ce qu'il dit, parce que faut pas croire mais Arssen se complaît dans les apparences, demandez lui un service et il le fera sûrement avec le sourire, ce n'est pas pour autant qu'il ne pensera pas des choses très méchantes sur votre bien aimée Môman.
Comme vous pouvez bien le comprendre, ce visage impassible et ce physique banal, cache une personnalité plus complexe et inamical. Heureusement que vous pouvez pas lire dans les pensez n'est ce pas ? Non parce que avec lui autant allez voir du porno roumain ce sera moins dégueu a regarder.

Si vous voulez un conseil j'éviterais Trop de le fréquenter aussi, paraît qu'il a pas fait que des choses jolie dans son passé … Enfin ce que j'en dit hein ...


Dernière édition par Arssen le Lun 28 Juil - 10:53 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
Genesis05
Sahsunaar

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2014
Messages: 2
Age: 24
Masculin
Localisation: Nice

MessagePosté le: Dim 27 Juil - 10:43 (2014)    Sujet du message: Présentation des nolguts Répondre en citant

Partie Hrp : 

Prénom : Joris
Âges : 24 ans 
Hobbie : Sport de montagne (ski, randonnée, via ferrata,...), cinéma (merci les abonnement illimité ^^), of cours jeux vidéo hein  .
Localisation : Nice (étude)/ Haute Alpes
Le reste, tout ça : L2 en psychologie et je prépare un BTS informatique en alternance.


Partie Rp :


Il y a beaucoup de bûcheron qui vous diront qu'ils sont capables d’abattre un arbre d'un seule coup de hache, ce genre de bûcheron à la musculature seyante, aux bras aussi sculptés que des collines.
Mais je les connais bien les bûcherons et croyez moi, personne n'est capable de faire ce genre de prouesse, à moins de posséder une hache magique.
Non, couper un arbre en deux d'un seul coup de hache est impossible, bien sure je ne parle pas de frêle pousse, mais bien d'un arbre, un vrai avec lequel vous allez faire un bon paquet de planche.

Pourtant il y a quelque chose que l'on peut couper en deux d'un seul coup, c'est tout simplement un humain, ou toute autre race vivante humanoïde ou non du moment qu'elle reste dans le domaine commun, oubliez les dragons et autre créature aussi rare que puissante.

Oui couper un homme en un coup de hache est bien possible, bien que jusqu'à il n'y a pas si longtemps je ne le soupçonnais pas.

Mais je saute les étapes en commençant par la fin, comme toute bonne histoire il faut un début sinon vous n'allez rien comprendre.

Mon histoire commence dans la bourgade de Littelshier, située à la lisière de la Forêt Aceldeine recouvrant le sud du continent.
Rien de bien impressionnant pour un début, une naissance banale dans une famille modeste, petit dernier d'une belle couvé de six filles, la déesse Avendrah avait accordé à mon père un fils comme septième enfant, il faut dire que pendant les neuf mois précédent ma naissance on ne trouva homme plus dévot tant il désirait s'accorder de la déesse qu'elle daigne accéder à sa requête.

Me voilà donc nouveau dans ce monde, petit être tout rose arborant fièrement la petite branche de virilité que mon père attendait. C'était pour la famille une sorte de renaissance, entre nous élever six filles n'était pas de tout repos et une présence masculine supplémentaire était une véritable libération.
Ce petit miracle fût célébré par un baptême des plus inspiré où l'on m'affubla du simple noms de Logan.

Mon paternel jugea correcte de « m'apprendre le métier » dès que je fus en âge de marcher.
Me voilà donc, tout petiot que je suis face à l'immensité de la forêt une hache de six tonnes entre les mains.
Voyant mon incapacité à soulever l'engin mon père déclara :
« Vl'a donc qu'mon fiston est pas capable de lever le manche. Mon fils si tu n'est point capable d'affirmer ta position d'homme tu ferai bien mieux d'apprendre à te cacher »

On ne peut trouver plus sage conseil en ce monde, et je mis toute ma détermination à le suivre, après tout c'était cette voie ou la broderie avec mes sœurs.
Le petit bonhomme que j'étais n'avait d’ailleurs aucunes difficultés en la matière et bientôt ce fût tout l'art de disparaître que je maîtrisais.

Mais avouez que savoir se cacher est fort utile, mais que ça ne nourrit pas son homme, c'est donc la qu'une porte s'ouvrit à moi, Aaah... l'appel de l'argent facile, du frisson lors de l'escalade des toits, la complexité du déplacement silencieux, tant de promesses que celle de la voie de la cambriole.
Mais une fois encore mon père, ce philosophe sut mettre de l'ordre dans ma caboche de jouvenceau

« Travailler c'est p'tètre fatiguant, mais voler c'est pas beau »
C'est ainsi que cette porte se referma en claquant, et que je décidais de prendre les choses en main, et par chose je veux dire le manche de la hache.

Comment une personne à la constitution approchant des dîtes « frêle » peut il frapper assez fort le bois pour le couper ?
Mystère qui peut sembler difficile à élucidé mais pas impossible, en fait c'était très simple, il suffisait de prendre une grosse hache, en effet le poids de la hache la faisant retomber avec plus de force remplaçait de manière à peu près équivalente une belle musculature de barbare villagoiphage.

Une fois cette solution trouvée, le problème n'avait plus lieu d’être et je pus me plonger corps et âme dans l'apprentissage du bûcheronnage.
Ainsi passa une jeunesse insouciante avec ses hauts et ses bas, loin des intrigues et autres manigances que l'on pouvait trouver dans les grandes citées et la capitale.

Mais la réalité veut que même si on ne s'y intéresse pas, la politique finit toujours par nous rattraper, souvent sous la forme de conflit.
Aussi vint la guerre, avec sa charge de travail, encore trop jeune pour combattre de front, je menais le combat à l'arrière, maniant la hache comme un forcené pour approvisionner les armées en bois nécessaire à la fabrication d'armes, engins de sièges ou palissades.

Finalement il n'y a pas de grand mystère quand au futur et on sait bien qu'après la guerre, il y a la paix, et la voilà donc, cette paix soit attendus soit décrié. Personnellement je n'émis aucun avis à son sujet, tout ce que je savais était que, il ne faut pas se voiler la face, la guerre nous avait apporter un bon coup de pouce quand à la situation financière de la famille, entre le bois et les tissus nous avions largement profité de ce que l'on nommera « l'économie de guerre » qui enrichit ceux qui peuvent fournit les matière première et le matériel nécessaire aux combats.

Une dizaine de belles années passa, je n'était toujours pas le colosse caricatural du bûcheron mais je savais maintenant manier le manche avec une grande habileté grâce aux leçon de mon père.
Comme il est évident qu'après la guerre vient la paix, l'inverse est tout aussi véridique, aussi il s'avéra qu'un certain seigneur de l'Est avait jugé que douze années de paix étaient bien assez et qu'il était temps de ressortir les armes.

La différence cette fois la était que j'avais atteint l'âge requis pour essayer mes talents à la hache sur un tout autre type de tronc.
On trouvais cette espèce la un peu plus au nord, généralement dans de grandes plaines, ou alors on pouvait le surprendre quelque fois lorsqu'on s'embusquait dans les bois.

Généralement l’écorce est plus tendre que le bois, et bien la c'était l'inverse, les plaques de métal robustes protégeaient le cœur tendre, et cela de manière efficace il faut dire.
A force d'exercice, je finis par repérer une faille dans cette protection, il s'agissait d'une partie souple composé de cuire que l'on trouvait au niveau des épaules, délimitant le cou et le tronc.
Une fois la faille découverte il ne restait plus qu'à faire balancier avec la tête de la hache de sorte qu'elle s'abatte le plus violemment possible sur cet interstice tendre, fendant littéralement le tronc de l'épaule à la taille.

Cette remarquable découverte me permis tant bien que mal de survivre suffisamment longtemps pour comprendre le pourquoi de cette nouvelle guerre, mais cela je suis sure que d'autre personne sauront bien mieux vous l'expliquer que moi.
Quoi qu'il en soit, de combat en escarmouche, nos rangs diminuaient de manière assez significative, et moi même dus ranger quelque temps la hache en raison d'une promotion au rang de « prisonnier de guerre susceptible de posséder des renseignements stratégiques dont l'obtention pourrai bien mettre à bas l'état major ennemi », un bien long titre je vous l'accorde, je m'y suis d’ailleurs pris en plusieurs fois pour le retenir.

Voyant que ma promotion avait était faite à la légère et que je ne répondais pas aux attentes que mon titre nécessitait je subis un rétrogradation et ils cessèrent de m'interroger.

Dans les jours qui suivirent, leur attention à mon égard fût quelque peu relâchée étant donné le manque d’intérêt que je représentais désormais.
Il n'en fallut pas plus pour que je me souvienne de mes leçons de disparition, et c'est au cours d'une nuit où la pluie n’autorisai que les chiens à rester dehors que je me séparais de mes gardiens, quittant les lieux en prenant bien garde de ne pas aboyer.

Par chance je tombais rapidement sur une troupe de joyeux compagnons qui me conduire vers le camp le plus proche. En fait il s'agissait du dernier camp où se rassemblaient nos troupes restante, et entre nous vue le nombre d'occupant un deuxième aurait été bien superflu.

Là j'appris que notre seigneur et chef charismatique avait été fait lui aussi prisonnier et se trouvait actuellement à la capitale, à l'annonce de cette nouvelle je ne puis réprimer un petit sentiment de jalousie, n'ayant eu droit qu'à un petit village transformé à la va vite en fortin pour seul lieu de captivité.


Le combat était en bonne phase d'être perdu, et une retraite stratégique s'imposa, heureusement l'un de nos lieutenant connaissait  un lieu où l'on pourrait établir un camps relativement sécurisé.
Il nous envoya donc au port de la ville d'Elentril où l'on embarqua sur le Fendeur d'Ecume, un navire qui se rendait sur le continent d'Ophidia où un contact nous aiderait à nous installer.


Revenir en haut
Zaerth


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2014
Messages: 1
Age: 19
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Juil - 16:16 (2014)    Sujet du message: Présentation des nolguts Répondre en citant

Partie HRP :


Prénom: Simon
Âges : 19 ans
Hobbie : Hobbies
Localisation : Là où yavais plein de charbon (Lille pour les incultes).



Partie RP :



    Zaerth n'est pas un nom d'elfe. Pourtant, sa morphologie ne fais aucun doute. Il est un pur Haut-Elfe. Et avec cet héritage racial se manifeste une multitude de traits de caractères : Hautain, loyal, cruel, altruiste, travailleur, dédaigneux, raciste,   sédentaire, obtue . . . Autant de qualité et de défaut qui se complète avec de nombreux trait physique : Long cheveux blanc et soyeux (loreliane), oreilles pointue, agile, ambidextre, fort, rapide. . . Bref, un haut-elfe comme on en vois souvent.
Toutefois, la vie réserve bien des surprise. Si il est courant de voir des elfes forgeront, il l'est beaucoup moins d'en voir mineurs. Pourtant, Zaerth sait aussi bien manier la pioche que le marteau. Cela s'explique par son histoire.
    Fils d'un forgeron possédant une petite forge et un petite mine, il apprit l'art de l'enclume très jeune. Pour l'extraction du minerai, tâche indigne selon les elfes, le père "employait" des orcs, race considérée comme étant inférieure. Bien entendu, ce qui devait arriver arriva. Les orcs se rebellèrent, tuèrent le père, détruisirent la forge et la mine, avant de laisser le jeune elfe pour mort. La réaction de Zaerth fut tout a fais naturelle : il haït désormais cette race d'humanoïde, et décida de reprendre l'affaire de son père. Cependant, avec un atout de sa main : Il améliora les pioches laissées par les orcs pour qu'il puisse assurer la mine, et la forge seul.
    Une fois le filon de la terre natal épuisé, Zaerth partit en quête de nouvelle terres à exploiter. C'est durant un de ses voyages (qu'on qualifia d'errance plutôt) sur Ophidia qu'il rencontra le Kinbok de Syndaril. L'idée de construire une cité Elfique intéressa immédiatement le forgeron. Ravit de pouvoir mettre ses bras à une cause Elfique, Zaerth rejoigna Syndraril.


Revenir en haut
akiros
Kinbok do Syndaril

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2014
Messages: 54
Age: 17
Masculin
Localisation: Sur une étoile

MessagePosté le: Lun 28 Juil - 05:55 (2014)    Sujet du message: Présentation des nolguts Répondre en citant

Kizzame => Rp interessant, pas ultra développé mais cela fera l'affaire Smile Je ne te vois plus trop en jeu, serions nous en décalage?
Arssen=> Alors j'aime cette histoire mais j'aimerais aussi que tu l'Edit pour rajouter une description de ton perso et de toi irl.
Genesis=> Comme dit sur le mumble, j'adore la description des personnages mais je t'avouerai avoir été sceptique jusqu'à la fin car tu employais des personnages n'existant pas sur Ophidia (bien rattrapé sur la fin Wink )
Zaerth=> Rp interessant, j'aime bien l'idée d'exploiter les ogres  :p . Le seul truc un peu dommage c'est que j'ai pas tes hobbies Very Happy 


C'est une critique, vous avez les points positifs et négatif de vos fiches, merci de réagir sur le mumble ou en corrigeant directement plus haut. On se voit en jeu !
_________________
Ils l'ont fait car ils ignoraient que c'était impossible.


Revenir en haut
Yodaime


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2014
Messages: 1
Age: 18
Masculin
Localisation: Loire

MessagePosté le: Lun 28 Juil - 15:34 (2014)    Sujet du message: Présentation des nolguts Répondre en citant

Modification en cours !


Lors d'une nuit d'hiver harassante dans le nord, Yodaime poursuivait sa mission de protection de caravane. Yodaime, qui était en tête des caravanes, vit soudainement le convois s'arrêter devant un homme allongé au milieu de la route; tout indiquait qu'une embuscade les attendait. Il indiqua aux autres mercenaires de rester sur leur garde, mais l'embuscade eut quand même lieu, une sorte de flash lumineux aveuglant et déstabilisant les gardes.


Yodaime étant le chef des mercenaires, il se fit capturer et torturer. On l'interrogea au sujet du Royaume des hauts elfes du nord. Yodaime étant un haut elfe il avait quand même des informations, mais n'en donna aucune. Une fois l'interrogatoire terminé, ses ravisseurs l'abandonnèren,t assis sur une chaise au milieu d'une pièce ronde en brique qui semblait être la tour d'une fortification.


À l'aide de ses doigts agiles, il défit ses liens et examina la pièce. Soudain un bruit se fit entendre et Yodaime retourna rapidement à sa place dans la même position qu'il l'avait laissé. Un homme entra la main sur le pommeau de son épée et se décala sur le côté pour laisser une femme apporter de la nourriture. L'homme vint lui défaire les liens. Yodaime en profita pour le faire basculer en arrière, lui prit aussitôt son épée et la lui planta dans la gorge avec l'espoir qu'il ne puisse crier.


Yodaime descendit le couloir étroit de la tour et tomba nez à nez avec deux gardes, l'un d'eux avait un sabre et se fit tuer aisèment, mais pour le deuxième, le combat s'éternisa et Yodaime lâcha son épée au sol, encore ébranlé par la torture qu'on lui avait infligée.


Il ramassa le sabre du deuxième combattant et frappa son adversaire avec une vitesse telle que l'homme ne put tenir le rythme des enchaînements; il s'effondra et se fit embrocher par le sabre. Il poursuivit son chemin dans le château, réussit à s'enfuir sans se faire remarquer, puis il prit une route vers un village de pêcheurs où il paya un pêcheur pour l'emmener sur un autre continent.


Revenir en haut
akiros
Kinbok do Syndaril

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2014
Messages: 54
Age: 17
Masculin
Localisation: Sur une étoile

MessagePosté le: Mar 5 Aoû - 00:41 (2014)    Sujet du message: Présentation des nolguts Répondre en citant

Bon les autres, j'attends toujours vos rp's :




Cynnan


Vrizz


Torkator


Fandar


Je crois ne pas m'être trompé, j'attends donc vos rp dans les plus bref délais Wink on se revoit en jeu 
_________________
Ils l'ont fait car ils ignoraient que c'était impossible.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:26 (2017)    Sujet du message: Présentation des nolguts

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Orion's Land Index du Forum -> Les Clans -> Syndaril -> Recrutement de Nolgut Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com